20 novembre 2012

Mots appris (19) - Becquets et paperolles

De même que les vicomtes, les fous d’informatique ou les coureurs de fond (etc.) se racontent des histoires de vicomtes, de fous d’informatique ou de coureurs de fond, les traducteurs se racontent des histoires de traducteurs, en papotant sur des forums.

Souvent, le papotage consiste à aider les collègues quand ils sèchent sur un terme. La plupart d’entre eux ne posent une question qu’après avoir épluché, si je puis dire et dans un ordre variable, la Toile, les bouquins qu’ils ont sous la main, leur mémoire, les connaissances de leur entourage, la bibliothèque municipale ou un centre de ressources documentaires plus spécialisé. Question de conscience professionnelle et d’amour-propre. [Idem pour les jeux de mots : vous partageriez, vous, être sainement égoïste, les délices procurées par la recherche de leur équivalent dans la langue cible ? Pas plus que l’écureuil de LÂge de glace *** ne cèderait son gland et seulement dans un cas désespéré ? Nous sommes bien d’accord.]

L’autre jour, c’est l'ami Frédéric qui, après avoir épuisé ses pourtant vastes ressources, appelait les collègues à la rescousse :

« J’ai le souvenir d’avoir croisé un terme désignant les petits bouts de papier que l’on insère dans un jeu d’épreuves afin d’y signaler les corrections proposées. Si ma mémoire ne m’égare pas, le mot désigne également une scène ajoutée à une pièce de théâtre lors des répétitions. J’ai déjà perdu un temps déraisonnable à cajoler et menacer ma cervelle qui persiste à me narguer. »

Ça n’a pas loupé : dans les 7 minutes qui ont suivi, Frédéric recevait deux réponses, d’Évelyne et d’Éric. Je laisse un peu d’espace avant de vous livrer la soluce, pour que si ça vous amuse, vous puissiez vous aussi vous creuser le ciboulot en quête de souvenirs enfouis.

 

>
>
>
>
>
>

 

Eh bien, ces petits papiers s’appellent des « becquets » ou « béquets ». Merci les amis, merci la liste de diffusion de l’ATLF, vous m’avez appris un mot ce jour-là.

Frédéric nous communique ce qu'en dit le Big Bob, confirmant au passage le sens théâtral qu'il attribuait au becquet :

becquet [bDkD] n. m.

ÉTYM. 1587; bechez, v. 1170; de bec.

v

1 Vx. Petit bec.
2 Mod. (Objets matériels). a (xiiie). Pêche. Brochet; saumon à museau allongé.
b Cuis. Chair de porc attachée à la mâchoire inférieure et consommée ordinairement fumée.
c Techn. Morceau de cuir pointu destiné à renforcer la semelle usée d'une chaussure.Menuis. Morceau de bois rajusté à une cassure.Autom. Pièce de carrosserie (élément stabilisateur aérodynamique) ajoutée à l'avant et à l'arrière d'une automobile pour améliorer l'écoulement de l'air le long du véhicule.
3 (1808, béchet). Imprim. | Becquet ou béquet (morceau de papier portant un texte) : languette, petit morceau de papier écrit qu'on ajoute à une épreuve pour signaler une correction, un ajout.
¨ Typogr. Morceau de papier fin collé sous la feuille de mise en train pour mieux faire ressortir, lors de l'impression, les caractères qui apparaissent faibles sur l'épreuve.
¨ (Av. 1850). Argot de théâtre. Fragment de scène ajouté par l'auteur au cours des répétitions.
0 Tous ont mal joué, préoccupés de leurs toilettes et des derniers béquets, voulant jouer comme je veux et contre Antoine, furieux, qui ne sait plus un mot de son rôle.
J. Renard, Journal, 1er mai 1903.

Les becquets des copains m’ont fait penser à un autre mot, un joli mot également appris de frais et qui me semble en être synonyme ou presque (?) : les « paperolles », qu’utilisait Marcel Proust pour apporter des ajouts à ses écrits.

Et comme d’un mot, ou d’un de ses sens, on saute souvent à un autre, j’ai aussi appris récemment et par ailleurs (lors d'une farfouille dans le domaine des « loisirs créatifs », merci aux cousins québécois pour leur Abécédaire) que les paperolles étaient également d’étroites bandes de papier enroulées sur elles-mêmes et servant à réaliser des ornements et tableaux. Mais vlatipa que d'éminents spécialistes des arts populaires contestent l'adéquation de ce terme. Et profitent de votre visite pour vous en apprendre une quantité
d'autres ! Ouf, ils ont « égrenure » mais pas « engrenage »...

-----------------------------

Deux jours plus tard...

La vie de traducteur/trice étant, comme l'expriment au plus juste Les Piles intermédiaires, « une suite d'ébouriffantes coïncidences sans hasards », je suis tombée à peu près au moment où je rédigeais ce billet sur un devis de maçonnerie. Oui, je tombe assez souvent sur des devis d'entreprises du bâtiment, et ce n'est ni parce que je les traduis, ni parce que mes droits d'auteur me permettent de me faire construire des baraques un peu partout.

Dans ce devis, il était question de la réparation d'un becquet ! Encore un ! Pas le becquet en papier de Frédéric, ni celui de l'argot de théâtre, ni aucun exactement de ceux que nous cite son Grand Robert. Dans ma terminologie à moi, c'est « un machin en béton au bord du balcon de la voisine (qui part en miettes, en l'occurrence - non, pas la voisine, quoique) ». Donc, encore un nouveau sens !

Après enquête dans un glossaire d'étanchéité en ligne, ce becquet-là s'avère être un « dispositif destiné à protéger la tête du relevé d'étanchéité, empêchant l'eau de migrer vers le relevé ».

Quand Les Piles vous disent qu'on a une vie ébouriffante... C'est tout le temps comme ça. On tombe sur un terme bizarre et inconnu au possible et dans les heures qui suivent, on retombe dessus dans un contexte différent. Et souvent, celui-ci répond à la question que posait le terme dans la précédente occurrence. Dès que j'ai un stock de ces petites coïncidences termino-anecdotiques, je vous fais une compil.

------------

*** À propos, quelqu’un peut-il me dire pourquoi cette bestiole ressemble furieusement à un renard ? D’accord, Scrat est un écureuil préhistorique et son espèce a peut-être eu le temps d’évoluer depuis l’ère des mammouths, mais quand même, ça m’intrigue. Merci !

Commentaires

Je n'ai pas encore tout lu, mais je rebondis sur l'écureuil. Je suis d'accord : nous avons un problème, on dirait un renard. Voici tout de même un article sur lui : http://jack35.wordpress.com/2011/11/11/argentine-decouverte-de-restes-d%E2%80%99un-animal-primitif-ressemblant-a-scrat-de-l%E2%80%99age-de-glace/.
Pour moi, le problème principal de ce film reste la traduction de son titre en français !

Écrit par : Lor | 27 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

-------------------------------

Merci, Lor !
Je sens que les producteurs du film vont rebondir sur "ta" découverte pour nous pondre un nouvel opus, avec Scrat comme personnage central ! Une chose est sûre : on voit bien sur la photo qu'il a des crocs. Pas étonnant que son espèce ait disparu, s'il comptait croquer des noisettes avec un équipement aussi peu approprié.

Pour ce qui est du titre de L'Ere glaciaire, je présume qu'il a été choisi juste avant l'heure du déjeuner par des types formés à la même école que ceux qu'évoque Les Piles dans son dernier billet... Et qui, avec une égale estime de leur public, ont trouvé "L'Age de glace" un poil plus vendeur. Faut reconnaître que "La Glaciation", ça donne pas trop envie ;)

http://lespilesintermediaires.blogspot.fr/2012/11/editeur-de-dvd-plus-quun-metier-une.html

Écrit par : L'Autre Jour | 27 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

------------------
Ah ben ça alors, j'irai lire ce billet. Justement, je suis allée sur son blog il y a qqs jours (j'y vais rarement mais quand j'y vais je m'y attarde longuement) et j'y ai trouvé le cadeau de Noël que je vais exiger de Jef : le bouquin sur les fontes, qui a l'air génial.

Écrit par : Lor | 28 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

----------------------------------
Coucou, Lor.
Oui, je l'avais feuilleté en librairie et l'avais trouvé bien attirant, ce bouquin. Les quelques pages que j'en ai lues grâce aux Piles étaient divertissantes et pleines d'anecdotes intéressantes. Une consoeur m'a confirmé l'avoir elle aussi trouvé plutôt marrant.
Bref, le genre de livre qu'on voudrait traduire plus souvent...

Bon, Jef, tu sais ce qu'il te reste à faire : lui trouver un bon vieux bouquin de cuisine, comme tous les ans, hein ;)
(sur le moment, je croyais que c'était le cadeau que tu voulais offrir à Jef, Lor, et non l'inverse ! J'avais mal lu.)

Écrit par : L'Autre Jour | 28 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

-----------------
En effet, je le veux pour moi !

Écrit par : Lor | 29 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

---------------------
Par le passé j'ai traduit un ou deux textes pour le Centre national des arts plastiques sur ce sujet, justement. J'ai découvert que je n'y connaissais pas grand-chose et j'ai dû faire des monceaux de recherches.

Écrit par : Lor | 29 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

-----------------------------------
Sujet pointu techniquement et touchant en même temps à l'esthétique, à l'histoire, à plein de choses passionnantes ! On en veut des comme ça !

Bon, Jef alias Père Noël, tu sais ce qu'il te reste à faire d'ici le 25 décembre...

Écrit par : L'Autre Jour | 30 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire